Permis de conduire

Le permis de conduire français à l’étranger et le permis de conduire international pendant votre expatriation dans un pays étranger

Consultez sur cette page :

  • Conditions de validité d’un permis de conduire
  • Permis français non valable : que faire ?
  • Le permis international

Le permis de conduire français à l’étranger.

Pour circuler avec un véhicule terrestre à moteur dans un pays quelconque, il vous faut un permis accepté, voire délivré par le pays en question. La validité de ce document varie d’un endroit à l’autre et selon votre situation. Qu’en est-il si vous partez à l’étranger avec un permis français ? Quelques cas de figure vous permettront de comprendre les mesures à prendre.

Dans quel cas le permis sera reconnu et valable indéfiniment ?

Le permis français est valable dans les pays de l’espace économique européen même en Angleterre, plus le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège. Il l’est aussi dans les territoires français d’outre-mer. Cette validité est effective que ce soit pour un court ou un long séjour. Cependant, en cas de perte ou de vol du permis et au cas où vous avez élu résidence dans votre pays d’accueil, vous obtiendrez en échange le permis de conduire local correspondant à votre catégorie de véhicule. Les démarches se font auprès des autorités compétentes. Après que ceux-ci aient vérifié le fichier européen des permis de conduire ou RESPER, vous obtiendrez le permis de remplacement.

Dans quel cas le permis sera valable temporairement ?

En dehors de l’espace économique européen, certains pays acceptent le permis de conduire français, en imposant un délai de validité. Dans tous les cas, il est indispensable que le détenteur du permis français se renseigne auprès du consulat français ou des représentations du pays de destination, dans quelle mesure et quelle période le document ne lui posera pas de problème sur les routes. À noter en effet que les règles sont assez mitigées. À titre d’exemple :

  • le permis français sera valide aux USA si le séjour est de moins de 90 jours
  • au Canada, cette validité est limitée à 6 mois
  • en Nouvelle-Zélande, le permis français est accepté 1 année durant, uniquement s’il est traduit en langue locale par le consulat français
  • en Afrique du Sud, le permis français est définitivement valide s’il est traduit…

Dans quel cas le permis français sera refusé ?

Certains pays vous refuseront tout simplement le permis français. Une autre raison de plus de demander des renseignements auprès du consulat français de votre pays de destination. Il peut arriver, dans ce cas, que le pays en question ait entre-temps conclu un accord de réciprocité avec la France, permettant au Français d’échanger son permis français contre un permis local. Si ce n’est pas le cas, vous devez demander une autorisation de conduire ou, carrément, passer par la procédure d’obtention d’un permis local.

Qu’est-ce qu’un permis international ?

Il s’agit d’une autre alternative, plus simple et souvent efficace, lorsque votre permis français n’est pas valable dans votre destination. Mais à l’usage de ce type de permis, il faut absolument emporter avec soi le permis français, sachant que l’absence de celui-ci rendra le permis international non valable. Notez également que ce document n’est pas utilisable en France. Vous en saurez un peu plus en allant sur cette page https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11534.