Inscription au consulat

S’inscrire au registre consulaire à l’étranger au cas d’un déménagement international ou d’une expatriation dans un pays étranger

Consultez sur cette page :

  • À propos de l’inscription au registre consulaire à l’étranger.
  • Définition du registre consulaire
  • Modalités d’inscription
  • Au cas où on quitte le pays
  • Utilité du registre des Français établis à l’étranger
  • Informations sur la communauté française vivant à l’éranger

À propos de l’inscription au registre consulaire à l’étranger.

Un bon nombre d’entre nous ne savent pas encore comment, effectivement, la France protège les intérêts de ses ressortissants, et comment fait-elle pour réagir rapidement pour subvenir aux besoins urgents des Français établis à l’étranger. La réponse, c’est autre autres : s’inscrire au consulat, dans le registre consulaire des Français hors de France.

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une formalité facultative organisée par les consulats et qui s’adresse à la diaspora française à l’étranger. Le registre des Français établis hors de France est un moyen pour l’Administration française de suivre de près la situation de ses ressortissants.

Comment procède-t-on pour s’inscrire au consulat ?

Cette formalité peut être réalisée dès son arrivée sur le territoire étranger. Dans tous les cas, il existe 2 moyens pour le faire : en ligne ou au bureau du consulat. Quelques pièces seront demandées, à savoir :

  • La carte d’identité ou le passeport
  • Un justificatif de résidence dans la circonscription consulaire
  • Une photo d’identité aux normes (comme pour la demande de passeport)
  • Un justificatif entourant le service national pour les adultes de 18 à 25 ans (pas obligatoire)

Pour un renouvellement, un changement de pays par exemple, l’intéressé aura juste à fournir le justificatif pour sa nouvelle résidence.

Et si on quitte le pays d’établissement ?

Il suffit de déclarer son départ du pays et demander sa radiation du registre. Il faut noter que si l’intéressé est toujours inscrit dans la base de données, il ne pourra pas exercer son droit de vote en France ou dans une autre circonscription en dehors de la Métropole.

Quel intérêt pour un Français à l’étranger de s’enregistrer ?

En disposant des coordonnées du résident français en dehors de France, et éventuellement celle de sa famille, le consulat de France pourra réagir rapidement en cas d’urgence. C’est par le biais de ce registre que les représentations françaises locales pourront ainsi contacter le Français par mail ou SMS sur les événements qu’il ne devrait pas manquer (élections, conditions de sécurité locales, les tournées consulaires, etc). Mais surtout, grâce à ce dispositif, tous les services consulaires seront plus faciles à obtenir : renouvellement de CNIS ou de passeport, demande d’un acte d’état civil…

Que sait-on de la communauté des Français établis à l’étranger ?

Les enjeux en ayant mis en place le registre consulaire des Français hors de l’Hexagone sont donc nombreux. En dehors des considérations politiques et du souci en matière de gestion des administrés français, cet outil vise aussi à recenser la communauté française de par le monde.

L’on sait notamment que le nombre d’inscrits au registre augmente un peu plus chaque année, avec une cadence différente d’une année à l’autre, passant de 1.782.188 en 2016, à 1.821.519 en 2017. Tandis que le nombre total de Français établis ou de passage à l’étranger est estimé à 2 ou 2,5 millions.

Le registre consulaire des Français hors de France permet aussi de savoir la répartition exacte des ressortissants inscrits. Selon les chiffres établis, ils sont 49% en Europe, 20% dans les Amériques, 14% en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, 8% en Asie et en Océanie, puis 8% en Afrique et dans l’Océan Indien.