DEMENAGEMENT EN MARTINIQUE – INFOS PRATIQUES

Fiche pratique & informations importantes sur la Martinique – Tout savoir sur la Martinique avant de vous expatrier

Avant votre déménagement en Martinique, veuillez lire attentivement les informations ci-dessous que nous avons classifiées par ordre alphabétique afin de tout savoir sur la Martinique avant votre expatriation. Vous pouvez également consulter la page tarifs déménagement France Martinique

A

Achats : Si on veut économiser sur son budget, il est préférable d’acheter des produits locaux, plutôt que d’investir sur les importations sachant que celles-ci sont plus chères qu’en Métropole. En dehors des victuailles accessibles dans les marchés exotiques, vous y avez une bonne liste d’articles souvenirs en tout genre conçus avec des matériaux locaux : tissus ou sacs en madras, sculptures en bois, poterie, etc. Vous pouvez aussi rapporter les épices qui font la notoriété de la région.

Argent : L’Euro est monnaie locale sachant qu’il s’agit d’une région et département français.

B

Bagages : Si vous avez un large budget, pensez tout de même au voyage retour et minimisez ce que vous y emportez à l’aller. Au retour, vous pourrez trouver tellement plus à ramener en Hexagone. Sachez que vous pouvez avez droit à 10 à 15 kg de bagages à main selon la compagnie, en plus d’un appareil électronique de votre choix. À cela s’ajoutent 23 autres kilos en soute. Au-delà de ce volume, vous allez devoir payer l’excédent jusqu’à 32kg. Si encore vous allez devoir transporter plus de 32 kg, il y aura généralement un traitement tarifaire à part. Concernant les produits dont vous ne connaissez pas la licéité (comme certaines plantes ou animaux locaux), il vaut mieux vous renseigner avant d’en emporter.

Boissons : Les Antilles dont fait partie la Martinique sont célèbres pour leur rhum, lequel bénéficie de la certification AOC. Mais les boissons plus exotiques sont omniprésentes sur l’île martiniquaise.

Boissons alcoolisées

La culture et l’histoire martiniquaise sont intimement liées à la fabrication de rhum. Vous ne serez donc pas surpris d’y retrouver un bon nombre de distilleries et de rhumeries qui datent : Depaz, Dillon, Neisson, JM XO, etc. Le rhum agricole est parmi les plus connus et emblématiques, et vous en trouverez de toutes les couleurs et à tous les gouts : jeune et vieux, blanc, boisé, fruité, ambré…

Sinon, le planteur et le ti’punch ont aussi une excellente réputation dans l’île. Ces cocktails artisanaux y trouvent une multitude de variantes grâce à l’ajout d’ingrédients naturels, principalement des fruits exotiques. Il y existe aussi une autre façon d’apprécier cette boisson antillaise : la mélanger avec de la bière bien glacée ! Mais cela, il vaut mieux laisser au barman du coin le soin d’en concevoir pour vous, pour un dosage parfait.

Boissons sans alcool

Les jus de fruits sont évidemment nombreux et diversifiés en Martinique : du sirop de canne, des boissons aux arômes naturels, et tout le « nectar » du pays sont à votre disposition. Ils sont embouteillés, ou sont fabriqués artisanalement pour être consommés sur place.

Budget : Le coût d’un séjour en Martinique est parmi les plus élevés comparé à d’autres destinations phares de par le monde. Vos dépenses peuvent dépasser la centaine d’euros par jour et par personne en moyenne, pour vos investissements en logement, en nourriture, en déplacement… En dehors de ces dépenses essentielles, si vous recherchez à économiser, ayez en tête des achats de produits locaux, et pourquoi pas à concocter vous-mêmes vos repas par exemple.

C

Carburant : Le prix à la pompe est généralement de même niveau qu’en Hexagone.

Cartes de crédit : Tous les réseaux de cartes de crédit existants sont acceptés en Martinique : Visa, American Express, etc. La grande majorité des commerces locaux sont équipés d’appareils pour cartes bancaires.

Climat : En Martinique, le climat est tropical. La saison sèche débute en décembre pour se terminer vers mai de l’année suivante et la saison humide commence en juin. Mais en général, on connait la région martiniquaise pour son légendaire « été éternel » où il fait beau presque toute l’année. On y apprécie principalement la mer dont la température dépasse 26°C lors de la saison sèche. Quoi qu’il en soit, c’est au sud de l’île que vous retrouverez le plus l’agréable climat antillais : sec et ensoleillé. Évitez tout de même d’y aller durant la période des tempêtes et ouragans du mois d’août à octobre, particulièrement violents dans cette région du monde.

Cuisine : La gastronomie martiniquaise est vaste et diversifiée, à l’image des nombreux peuples qui ont transité dans ce pays dans les époques lointaines. Vous pourrez y retrouver de nombreux plats occidentaux bien sûr, sachant qu’il y a de nombreux restaurants modernes. Mais l’exotisme de la cuisine martiniquaise prend le pas sur les autres quand vous êtes sur les lieux : le fameux colombo et ses multitudes de variantes, accras de morues ou de poissons, différentes recettes aux cocos, etc.

D

Décalage horaire : L’heure dans la région martiniquaise est en retard de 5h pendant les heures d’hiver, et de 6h en heure d’été, par rapport à l’Hexagone. Donc, s’il est 17h en France par exemple, il est 12h ou 11h en Martinique.

Déménagement : Pour vous installer en Martinique de manière définitive ou pérenne, vous allez contacter un déménageur international Martinique plus compétent pour préserver l’intégrité de vos affaires, et minimiser vos dépenses de transport. Parfois, c’est mieux que de procéder soi-même à son déménagement Martinique, pour des questions pratiques et pour alléger certaines difficultés : procédures douanières, déplacements dans les villes martiniquaises, etc.

Déplacements : La Martinique est assez idéale pour des marches à pieds, connaissant les nombreuses choses à y voir et à faire. Mais vous pouvez aussi y circuler à vélo ou en voiture : vous y trouverez facilement des loueurs fiables. Par contre, si vous ne faites que visiter, il vaut mieux éviter les transports publics, moins pratiques pour les touristes. Pour les ballades et déplacements en mer, de nombreux loueurs professionnels peuvent vous fournir des embarcations motorisées très sécuritaires.

Distributeurs automatiques de billets (DAB) : En Martinique, vous bénéficiez de plus de 400 guichets automatiques éparpillés sur toute l’île.

E

Électricité : Les prises en Martinique sont en 220V. Si vous emportez des appareils qui ne sont pas au standard européen, il va vous falloir emporter des adaptateurs.

Espèces : Il n’est pas rare de payer vos achats en espèce, même si l’achat par carte bancaire y est plus pratique et commun. Veuillez donc vous munir de pièces et billets en euros suffisants pour éviter de devoir en retirer trop souvent auprès des DAB.

F

Festivités : En dehors des fêtes calendaires partagées avec les autres pays du monde, la Martinique organise annuellement d’autres festivités exotiques comme : le Carnaval de Martinique en Févier, Pince d’Or en Avril, la fête de l’abolition de l’esclavage vers mi-mai,  la fête du Trempage…

Formalités : Les Français et les ressortissants de l’UE n’ont besoin que de leurs cartes d’identité ou d’un passeport européen valide. Par contre, si vous êtes étrangers, vous devez demander un visa auprès de l’Ambassade de France de votre lieu de résidence.

H

Hébergement : L’île martiniquaise vous propose un large panel d’hôtels de grande qualité. Mais vous y avez aussi la possibilité de louer chez des particuliers. Le nombre de locations chez l’habitant ou de gîtes de vacances a considérablement augmenté ces dernières années. Il y est tout à fait possible d’y trouver un logement à moins de 20 euros la nuit. À vous de choisir entre des logements face à la mer ou au cœur de la ville, plus pratique pour partir vers des directions différentes.

I

Iles : Presque une cinquantaine d’îles sont nichées aux alentours de la Martinique, tout aussi pittoresques les unes que les autres. Ce sont en général des îlets inhabités idéals souvent pour piqueniquer ou pour accoster en vue d’une randonnée sous-marine : îlet Chevalier, îlet Madame, îlet Oscar…

Immobilier : Investir dans la pierre dans un pays lointain comme la Martinique relève toujours du courage. En tout cas, le prix moyen se situe entre 3100 et 3300 euros (appartement et maison), c’est-à-dire aussi cher que dans les grandes agglomérations hexagonales comme Marseille, Lyon, Toulouse, etc. Mais si on ajoute le cadre de vie et l’environnement déstressant du pays, il faut dire que s’y installer est rentable.

Incontournables : La Martinique est une région aux contours et aux paysages dignes des cartes postales. Vous y rencontrerez de nombreux coups de cœur, à commencer par une flore unique recouvrant presque toute l’île. Les lieux à visiter sont nombreux : des villages et des marchés couverts authentiques, des habitations qui datent, les anciennes distilleries transformées en des sortes de musée de l’histoire, des spots de surfs, des plages d’une grande beauté à ne citer que les Salines…

Internet : La Martinique et ses 34 communes sont bien desservies en termes de connexion internet. Les offres ADSL et Fibre optique y sont disponibles et adaptées aux besoins les plus contemporains.

L

Langues : Le créole antillais est couramment utilisé lors des conversations, même si le français est la langue administrative officielle.

Loisirs : La simple découverte de l’île de Martinique constitue déjà un loisir à part entière. Les activités se réalisent sur terre, en mer ou dans les airs, en salle ou sous le ciel bleu. Vous pourrez donc passer des séances de bien-être et des activités en salle (Centres de loisirs, salles de sports, spa, etc), à des sorties en nature (randonnées, snorkeling, baignades en mer…). Ou vous pouvez aussi de temps en temps vous faire accompagner par un guide qui vous fera découvrir la réalité au sein de la population de l’île.

Loyers : Le prix moyen d’un logement loué se situe entre 4 et 6 euros le m². En Martinique, il faut aussi considérer l’ancienneté de la maison, sachant que les plus récents sont plus chers.

P

Poste : Toutes les villes de Martinique disposent d’une agence postale. Les tarifs sont les mêmes qu’en France en ce qui concerne l’envoi de colis et les timbres.

Pourboire : La Martinique n’échappe pas à l’usage : 10 à 15% de la note pour le service rendu. Cette somme est souvent intégrée dans l’addition dans les grands établissements. Il arrive que vous deviez payer 1 euro ou plus dans d’autres.

S

Santé : Même s’il s’agit d’un pays tropical, les maladies infectieuses les plus redoutées dans cette région du globe (palu, etc) ont disparu. Par contre, quelques autres pathologies typiques sont assez régulières : dengue, zika, etc. Par précaution, il vaut mieux être à jour en termes de vaccination. À retenir aussi que la Martinique présente l’un des plus hauts taux de contamination par le VIH-Sida. Sinon, les services hospitaliers locaux sont aussi bien fournis qu’en France métropolitaine. Pour prévenir les cas d’hospitalisation, il est judicieux d’emporter sa carte Vitale ou la carte de mutuelle santé.

Sécurité : Comme dans tous les départements antillais, la délinquance en Martinique est plus récurrente qu’en Hexagone. Certaines précautions sont plus que recommandées à chaque sortie : se faire accompagner ou sortir véhiculé, ne jamais sortir seul surtout dans des lieux isolés ou pendant la nuit, etc.

T

Taxes et impôts : En général, la fiscalité en Martinique est pratiquée sous les mêmes conditions qu’en Métropole. Il faut tout de même noter certains aspects particuliers, comme « l’octroi de mer » qui porte sur les produits importés et dont l’objectif est de renflouer le budget des collectivités, à savoir les communes.

Téléphonie : Pas de souci non plus en ce qui concerne le réseau téléphonique, la Martinique est une plateforme de développement pour les grands opérateurs du secteur.

Quelques idées de lecture

– Martinique  – Géoguide – Gallimard 2 017

– Jardins de la Martinique, un esprit de liberté – Isabelle Specht – HC éditions/Fondation Clément (mai 2017)

– Le grand livre de la Biodiversité de Guadeloupe et de Martinique – Le Collectif dirigé par Lyne-Rose Beuze – HC Éditions 2011