DEMENAGEMENT EN ALGERIE – INFOS PRATIQUES

Fiche pratique & informations importantes sur l’Algérie – Tout savoir sur l’Algérie avant de vous expatrier

Avant votre déménagement en Algérie, veuillez lire attentivement les informations ci-dessous que nous avons classifiées par ordre alphabétique afin de tout savoir sur l’Algérie avant votre expatriation. Vous pouvez également consulter la page tarifs déménagement France Algérie.

A

Achats : En Algérie, les commerces d’articles souvenirs utilitaires et décoratifs sont nombreux. Sachant, par exemple, que l’artisanat local est parmi les plus demandés au monde, vous y aurez l’occasion d’en voir de toutes les couleurs, pour pas cher, et avec une qualité plus que satisfaisante. Notamment, en dehors des fameux bijoux algériens (kabyles, argentés…) et de la dinanderie, vous allez aussi découvrir la poterie algérienne dont le moindre modèle sera une pièce maîtresse dans votre collection. Bien sûr, quelques articles emblématiques complèteront le lot : babouches, tapis, chèche…

Argent : Le dinar est la monnaie algérienne. Sa valeur actuelle est de 0,008 euro. Autrement dit : 1 euro vaut 137 dinars (DZD).

B

Bagages : Le poids et le volume des bagages bénéficiant d’un transport gratuit en avion varient d’une compagnie à l’autre. En principe, les bagages à main de doivent pas excéder 10 kg, mais le voyageur a droit à un accessoire personnel en plus (son ordinateur portable ou son sac à main par exemple). Pour ce qui est des bagages en soute, généralement au nombre de 2 maximum, ils ne doivent pas peser plus de 23 kg. Sinon, le voyageur devra payer l’excédent à partir de 50 euros. Un traitement spécial est mis en œuvre pour un poids de bagage dépassant 32 kg en classe éco.

Pour ce qui est des bagages susceptibles d’interdiction ou de restrictions en termes de quantité, le mieux est de se renseigner auprès des responsables douaniers ou des services aéroportuaires.

Boissons : L’Algérie est un des plus grands producteurs et consommateurs de boissons en Afrique  du Nord. La diversité des produits et des marques présentes en témoigne.

Boissons alcoolisées

Contrairement à d’autres pays maghrébins, la vente et la consommation d’alcool ne sont pas interdites en Algérie. Les restrictions viennent de la société elle-même, principalement de certaines franges conservatrices et influentes. Vous trouverez donc moins de bars et pubs que dans d’autres pays de vacances, et si vous en trouvez, ils ferment généralement vers 20h. Vous n’y trouverez d’ailleurs aucun rhum ni whisky de fabrication locale.

Par contre, le marché présente une bonne variété de bières locales : Tango, Bavaroise, etc. Il y aurait 5 brasseries dans le pays.

La vitiviniculture est le secteur phare de la production de boissons alcooliques algérienne.  L’Algérie est en effet toujours classé 2e producteur en Afrique. Ses plus grands crus proviennent des régions d’Alger, de Dahra et d’Oran. Carignan, Pinot noir, Clairette, Muscat… autant de noms à retenir pour les grands amateurs.

Boissons sans alcool

Quelques milliards de litres de boissons gazeuses et de jus de fruits sont consommés chaque année en Algérie. Vous y retrouverez autant de sodas étrangers que des produits fabriqués localement comme : les sodas Ifruit d’Ifri, Selecto, Tchina et on en passe.

Budget : Un séjour en Algérie vous coûtera le moins du monde, sachant qu’un budget de 20 euros par jour fera l’affaire pour une personne. Quoi qu’il en soit, sachez que le tarif va croître selon différents paramètres comme le standing de l’hôtel ou du restaurant, leur emplacement, etc. Prévoyez au moins le double pour passer un séjour d’au moins 4 étoiles.

C

Carburant : Le prix à la pompe y est moins cher qu’en Hexagone. Le Super s’affiche à moins de 42 dinars le litre (0,306 euro).

Cartes de crédit : Même internationales, les cartes bancaires étrangères sont rarement acceptées dans d’autres milieux que les hôtels, les restaurants et les grands établissements.

Change : Il est plus rentable de s’approcher des banques en ville ou des agences de change en ville pour avoir un meilleur taux. Les réceptions d’hôtels peuvent aussi procurer de bonnes transactions.

Chèques de voyage : Les banques algériennes n’en acceptent pas.

Climat : L’Algérie bénéficie d’une certaine diversité climatique : Méditerranéen à partir du littoral et dans toute la partie nord, désertique dans le sud (vaste écart de températures avec une variation de 5°C la nuit à 40°C le jour). Les hauts plateaux profitent d’un climat semi-aride. En général, tout le pays est ensoleillé presque toute l’année. Mais certaines parties montagneuses sont enneigées en début d’année. Les saisons favorites des visiteurs sont le printemps au mois d’avril, et l’automne en septembre.

Cuisine : Une histoire basée sur différents échanges avec différentes nations, la disponibilité des ressources terrestres et marines (poissons, viande, épices…), une culture culinaire variable selon les régions et les saisons… tous ces paramètres ont donné une gastronomie algérienne diversifiée et vaste. Ainsi, en dehors de l’emblématique couscous qui se décline d’ailleurs en plusieurs variantes ainsi que les recettes traditionnelles au Maghreb (tajine, méchoui…), le menu algérien se compose d’autres plats typiques : les soupes Chorba et Harira, les boureks, la rechta…

D

Décalage horaire : La montre en Algérie est en retard de 1 heure par rapport à celle de la France. À midi en Hexagone, il n’est que 11 h en Algérie.

Déménagement : Pour un déménagement Algérie, le plus judicieux est de contacter un déménageur international Algérie qui prendra en charge non seulement le transport, mais aussi toutes les procédures de dédouanement et d’acheminement de vos biens.

Déplacements : Les villes algériennes sont bien équipées en moyens de transport. Les bus peuvent vous emmener dans tous les recoins. Il y existe aussi des trains de banlieue et des mégabus qui desservent bien plus de destinations urbaines et suburbaines. L’excellente qualité de l’infrastructure routière vous offre des conditions de voyage confortables le long de vos trajets. En dehors des taxis, le covoiturage est aussi possible en Algérie (Cheetah Car…).

Distributeurs automatiques de billets (DAB) : Les automates bancaires se comptent par milliers sur tout le territoire algérois. Toutes les cartes ne seront pas acceptées et ils ne permettent normalement que des retraits en monnaie locale (dinar algérien).

E

Eau : L’avis des Algériens eux-mêmes est mitigé quant à la qualité du réseau d’eau. La distribution aussi connait quelques problèmes. Il est donc recommandé de boire l’eau du robinet. Il est aussi conseillé de se munir de bouteilles d’eau à chaque trajet.

Électricité : La production électrique algérienne s’est améliorée depuis quelques années. Le pays prévoit même d’en exporter. Les prises utilisées localement sont de type C / E en 220V, ce qui correspond au standard européen. Si vous avez des appareils américains, vous aurez sans doute besoin d’une fiche adaptateur.

Espèces : Sachant que bon nombre de commerces refuseront votre carte de paiement, il est indispensable d’avoir beaucoup de liquidité si vous voulez faire des courses. À noter que tout argent liquide doit être déclaré à votre arrivée.

F

Formalités : Les Français et les ressortissants de l’UE ont besoin d’un visa du consulat algérien, que ce soit pour un court ou long séjour, et peu en importe le motif. La demande se fait en personne au bureau du consulat. Parfois, vous aurez besoin de présenter un certificat d’hébergement. Pour vous installer en Algérie en vue d’y travailler, vous devez posséder un permis de travail qui ne peut excéder 2 ans (renouvelable)… En somme, les démarches sont assez lourdes en cas de déménagement Algérie. Vous en saurez un peu plus ici : https://alger.consulfrance.org/Entree-et-sejour-en-Algerie.

H

Hébergement : Les grandes chaînes internationales y sont installées, mais deux autres styles d’hôtels sont présents en Algérie : les hôtels qui appartiennent à l’Etat et ceux hérités de l’époque coloniale gérés par des particuliers. Si les deux dernières catégories sont bon marché, il convient tout de même que leur qualité peut parfois laisser à désirer. Vous avez plus intérêt, même financièrement parlant, à séjourner dans un hôtel 4 ou 5 étoiles.

Mais vous avez aussi l’alternative de la location chez l’habitant, convivial et encore moins cher. Mais il va falloir bien en chercher !

I

Immobilier : L’Algérie a longtemps été réputée pour son coût de l’immobilier exorbitant par rapport à celui d’autres pays du Maghreb. Mais l’investissement reste de loin plus intéressant qu’en France en termes de prix. À Alger où le prix de l’immobilier est le plus considérable, vous pouvez acquérir le m² entre 1445 et 2385 euros selon le type, le standing et le quartier. Pour louer, vous déboursez entre 260 et 400 euros par mois.

Incontournables : Moins visitée que ses voisins maghrébins, l’Algérie présente cependant un beau panel d’attractions. Tout commence par les grandes villes elles-mêmes qui cachent un bon nombre de vestiges encore intacts du passé : Alger avec sa blancheur mythique et sa médina célèbre de par le monde, sa casbah, Oran avec ses monuments médiévaux et ses basiliques, Constantine qui impressionne par ses ponts suspendus… D’autres endroits sont absolument à découvrir, ne serait-ce que la partie saharienne du pays qui couvre quand même 90% de son territoire et offrant des paysages extrêmement diversifiés, le massif Hoggar, les oasis (Djanet, Timimoun…), etc.

Algérie, c’est aussi un millier de kilomètres de plages aux aspects différents, une mer propice à presque toutes les activités nautiques. La flore et sa faune qui bénéficie d’un habitat naturel exceptionnel attireront les amoureux de la nature.

Internet : L’internet est disponible en ADSL et avec la fibre. La connexion au web demeure cependant moins développée que dans d’autres pays, sachant que son débit (ADSL) stagne encore à 3,76 Mbps. La fibre, elle, y offre des performances atteignant les 100 MBPS. On distingue particulièrement le monopole d’un grand fournisseur : Djaweb, filiale du groupe Algérie-Télécom.

L

Langues : L’arabe et le berbère qui se décline en divers dialectes régionaux sont les langues officielles d’Algérie. On y recense aussi plus de 16 millions de locuteurs français, faisant de l’Algérie le deuxième pays francophone au monde. D’autres langues sont aussi utilisées comme l’espagnol.

Loisirs : Le secteur des loisirs bat son plein en Algérie. Il y en a tellement qu’il faut vraiment y aller pour le découvrir. En dehors du sport et des sorties culturelles, un parterre d’autres activités vont vous faire découvrir d’autres facettes de l’Algérie : l’équitation dans des centres équestres (à Oran, Alger…), plongée sous-marine, des randonnées en montagne, du surf, etc. Les parcs d’attractions algériens sont aussi nombreux et non moins très développés.

P

Pourboires : Comme partout dans le monde, le pourboire est un usage qui a cours en Algérie. Il n’est jamais obligatoire, mais fortement recommandé quand on est visiteur. On peut donner 100 ou 200 dinars au serveur, 10% de la note d’hôtel ou au restaurant… En taxi, on peut juste arrondir le tarif de la course.

S

Santé : Les seuls soucis pouvant réellement survenir en Algérie, ce sont des troubles liés à l’ensoleillement, à une alimentation non contrôlée… Les précautions de base sont donc de mise : se munir de moyens de protection contre le soleil, ne pas boire l’eau du robinet et bien choisir son restaurant… Aucune vaccination n’est obligatoire en foulant le sol algérien.

Sécurité : L’Algérie est un pays à risque pour quelques raisons (terrorisme, petit banditisme…), mais le gouvernement local a mis en place un dispositif de sécurité conséquent pour pallier cela. Dans tous les cas, les précautions sont de mise : se faire accueillir à l’arrivée, ne jamais sortir seul, limiter les sorties nocturnes, ne pas provoquer d’altercations… signaler sa présence dans le pays auprès du consulat de France.

Souks : Presque chaque grande ville a son souk. Parmi les plus célèbres figure le grand souk d’Alger. Vous y avez accès à tous les articles souvenirs qui font l’Algérie.

Quelques idées de lecture

– Soyez les bienvenus ! Voyage de la Méditerranée au Sahara – Tourisme et Voyages – La Martinière Août 2014

– Algérie, Invitation au voyage – Fadéla Benabadji – Elcy 2014

– Algérie – Country Guide – Le Petit Futé 2017